Le Blog de BENDRIHEM Haider, Le CRI pour le Changement: L’Algérie mérite mieux que son sort actuel:Démocratie, Justice et Dignité.

Militons pour la Refondation de l’Etat National. Justice, Équité, Liberté, Démocratie, Dignité, nos objectifs et les principes constants et indéfectibles de notre projet.

Archive for août, 2010

La société de surveillance et le spectre de la menace biométrique Sous le voile de l’Etat policier…

Posted by bendrihem-haider on 21st août 2010

 

Il s’en cache des choses dans la tête de nos dirigeants politiques ! Même sans voile et sans barbe… Savez-vous, qu’au nom de la pseudo modernité et sous couvert encore et toujours de la lutte contre le terrorisme, et sous la responsabilité encore et toujours des mêmes personnes qui ont échoué à nous débarrasser de quelques badauds égarés dans les maquis depuis une quinzaine d‘années, on s’apprête à interdire le port de la barbe et du foulard pour complaire aux ordres de l‘occident, nos responsables sont devenus plus royaliste que le roi. Ces lois sont au dire des anglais et des américains impossible à appliquer.

Pour avoir un passeport ou une carte d’identité, il fallait jusqu’à aujourd’hui et dans le monde entier justifier d’une résidence stable, fournir un questionnaire d’identité réglementaire et commun et ce depuis de la création des passeports et la démocratisation des voyages ainsi qu’une photo « réglementaire selon des NORMES REQUISES (internationales ou nationales).

L’excès de zèle administratif dans l’application de la biométrie dans les documents d’identité ne fait guère dans le détail.

Qu’est-ce qui peut bien pousser Mr Zerhouni à aller si vite dans la promulgation de textes administratives n’ayant même pas vu le jour, ni même soumis à une assemblée pourtant asservie à ses ordres, jusqu’où Mr Zerhouni poussera-t-il ses prérogatives monarchiques et son mépris de ses élus.

Savez-vous qu’il est question au nom de la lutte contre le terrorisme (fliquabilité des citoyens) de monter des fichiers pour chaque citoyen désirant avoir un passeport, d’avoir un garant sous peine de non recevoir(une personne pour vous identifier que c’est bien vous): il faudra impliquer une seconde personne comme pour un mineur, avoir un garant avec tout ce que cela implique, il s’agit d’abord d’un renfort de l’Etat policier.

Le citoyen sera ainsi « mieux cerné », les noms des ascendants et des descendants ne suffisent plus à notre très zélé ministre de l’intérieur, il lui faut d’autres moyens de pressions et de répressions, pour créer le nouvel Algérien sans citoyenneté, sans culture, sans religion, sans traditions. Il devient un Algérien (article) codé..Il ne manque plus que l’introduction de puces électroniques sous forme de bague à vie pour chaque citoyen Algérien afin de contrôler tous ses gestes et ses amis,  pour savoir qui était à quel endroit, avec qui et à quelle heure« the big brother is watching you, George Orwell 1984 ».

 

Voilà, ceux qui nous gouvernent illégitimement, savent bien pousser le curseur de la démocratie apparente vers la dictature des lois « d’exceptions » dès que le peuple dérange leurs affaires ou risque de prendre conscience, ils l’alourdissent de tracasseries continuelles et récurrentes. Les dépassements lors des contrôles routiers, sous couvert du nouveau code de la route, s’avèrent déjà une brimade scandaleuse qui révolte tous les citoyens et voilà que le contrôle s’aggrave encore, tous les citoyens sont aux yeux de nos responsables des criminels potentiels.

 

Sous d’autres cieux, le citoyen est innocent jusqu’à preuve de sa culpabilité, par contre aux yeux du pouvoir Algérien, le citoyen Algérien est coupable jusqu’à ce qu’il fasse preuve de son innocence.

Certain citoyen porteur de pièces d’identité ont dû fournir à moult services administratives des preuves supplémentaires les identifiant, l’honneur du citoyen est ainsi bafoué. Aucune déclaration sur l’honneur sans document légalisé, attestant de la bonne foi du demandeur n’est actuellement prise en compte. Le Ministre de l’intérieur, au lieu de s’atteler à la débureaucratisassion de l’administration Algérienne et ainsi alléger le système hérité du colonialisme déjà lourd et fortement noué, il s’empresse à ajouter d’autres nodosités plus stressantes pour le citoyen.

 

Nous voilà de plus en plus noyés dans un système qui est en train de nous étouffer, sous la fallacieuse allégation de lutte contre le terrorisme, dans un Etat définitivement policier. Ne nous trompons pas de croisière, les nouvelles décisions sur les documents d’identité biométrique reste bien un prétexte de quadrillage de la société…« quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt«  l’essentiel pour notre ministre de l’intérieur n’est pas la photo, les oreilles ou la barbe mais le fichage et plus de stress pour le citoyen, une nouvelle forme de torture.

Les peu d’espaces de respiration de la liberté sont de jours en jours étranglés et déformés. Contrôlés, espionnés, surveillés, fliqués chaque jour davantage. Comment pourrait-on accepter cette intrusion continuelle dans nos vies ? L’Algérie reste une des sociétés les plus répressives.

 

Sous couvert de l’application de la biométrie dans les documents d’identité, c’est encore la liberté qu’on attaque…rien d’autre que l’aspiration à la liberté. Sur un autre registre, la somme des renseignements qui seront collectés seront directement mis au service de la compagnie à qui Zerhouni a généreusement accordé ce juteux contrat. Tous nos secrets seront donc gracieusement livrés à cette compagnie, et certainement revendus à d’autres puissances. Alors que cette opération stratégique aurait pu être mené en collaboration avec quelques laboratoires de recherches en Algérie, tout aussi performant et tout au moins nationaliste. Dévoyée de son but initial, à savoir l’étude quantitative de certaines caractéristiques des citoyens, la biométrie entre les mains de notre ministre se transforme en une arme de surveillance massive, un outil qui réduit les Algériens déjà diminués à des octets et des fichiers qui se baladent, à leur insu, dans les réseaux nationaux et internationaux, la traitrise n‘est pas loin. Ils ont vendu nos puits de pétrole, nos usines, notre histoire, notre jeunesse et maintenant ils soldent la population et son devenir et le même notre avenir.

Haider BENDRIHEM, Alger le 8 mai 2010

 

 

 

 

Posted in Uncategorized | No Comments »

 

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 33 articles | blog Gratuit | Abus?